Retrouvez ma lettre de députée – Mai 2019

Madame, Monsieur,

Pour la première fois en un quart de siècle, plus de la moitié de l’électorat a voté aux élections européennes dimanche dernier. La croissance historique du taux de mobilisation montre que le Parlement européen est aujourd’hui plus fort que jamais !

Avec plus de 28,43 % des voix dans ma circonscription, la liste Renaissance arrive largement au dessus des scores nationaux, départementaux et de l’ensemble de Marseille.

Un grand merci aux habitants du 7ème et du 8ème arrondissements de Marseille qui ont clairement exprimé une volonté de transformation de l’Europe et de soutien au président de la République pour continuer nos réformes.

Je salue leur participation et leur détermination à vouloir construire une Europe progressiste plus « verte », plus juste et plus forte, avec des propositions concrètes comme la création d’une banque pour le climat !

Depuis le 24 février, aux côtés des colistiers, des ministres et des militants nous avions multiplié les évènements et les tractages afin de convaincre les électeurs de voter pour une Europe forte, progressiste et écologique.

Dimanche dernier, j’ai tenu à être assesseure dans un bureau de vote à Marseille où j’ai notamment accueilli notre Maire, Jean-Claude Gaudin. Merci aux autres assesseurs et aux présidents mobilisés pour permettre le bon déroulement de ces élections européennes 2019. Merci pour leur engagement citoyen !

Dès dimanche soir, aux côtés de Jean-Philippe Agresti, Doyen de la faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille, nous n’avons pas manqué de féliciter, notre nouvelle députée européenne Sylvie Brunet de la liste Renaissance. C’est  ensemble que nous allons construire l’Europe de demain !

En ce 8 mai, nous avons célébré la fin de la Seconde Guerre mondiale à Marseille. J’ai rendu hommage à ceux qui ont donné leur vie pour la liberté, pour ne jamais les oublier. L’Europe nous a apporté la Paix. Préservons-la !

Heureuse d’avoir participé, le 9 mai dernier, à la conférence de presse avec l’association « L’air et moi », dont je suis marraine, avec le lycée Frederic Mistral de Marseille. Il est important de sensibiliser dès à présent les élèves aux enjeux liés à la pollution de l’air !

L’air et moi expérimente « Air Loquence » pour une double sensibilisation de nos jeunes :

  • La prise de parole pour favoriser l’expression citoyenne,
  • L’enjeu de la qualité de l’air. Les jeunes ont pu débattre de la qualité de l’air et du devenir de l’industrie automobile.

Merci à eux pour ces échanges et le travail effectué !

Le 13 mai, à Marseille, j’ai été heureuse d’accueillir mon collègue parisien, Sylvain Maillard, Responsable du texte de la loi « pour avoir la liberté de choisir son avenir professionnel ».

Échanges avec les acteurs de notre réforme sur le terrain : L’association « Pain & Partage », le Lycée hôtelier et CFA de Marseille, avec Pôle emploi de la zone Sud, le chantier naval Borg classé entreprise du patrimoine vivant.

L’association Pain & Partage poursuit une démarche d’utilité sociale permettant à des personnes en difficulté de retrouver le chemin de l’emploi. La solidarité se joue aussi au niveau du territoire en coopérant avec les acteurs locaux. Une belle association au service de l’insertion par l’activité économique, la formation et l’accompagnement d’actifs en difficulté ou en reconversion.

2019 est l’année de mise en place de la Loi « pour avoir la liberté de choisir son avenir professionnel »: plus qu’une réforme, c’est une révolution copernicienne de la formation et de l’apprentissage. À nous de l’accompagner partout en France !

Le 15 mai, aux côtés de mes collègues, lors d’un petit-déjeuner de travail à Paris, nous avons échangé, avec le Président de la CPME au niveau national, François Asselin, afin d’évoquer plusieurs sujets : l’évolution du paritarisme, la réforme des retraites, la loi orientation des mobilités, la réforme de l’assurance-chômage. Merci pour ces échanges constructifs !

Réunion au Ministère des Sports, le 16 mai, autour de Margaux Pech et de Rodolphe Legendre, respectivement conseillère parlementaire et conseiller développement et innovation auprès de la Ministre des Sports, afin d’évoquer l’état des lieux alarmant des infrastructures aquatiques dans la 2ème ville de France, Marseille.

Un enfant sur deux de moins de10 ans ne sait pas nager. Il est urgent de développer les bassins de natation d’apprentissage dans notre ville !

Très heureuse d’avoir assisté au colloque national des villes santé de l’Organisation Mondiale de la Santé à Marseille, le 23 mai dernier, ouvert par Yvon Berland, président de l’université d’Aix-Marseille et Charlotte Marchandise, adjointe à la santé à la Mairie de Rennes, afin de mieux informer et partager les bonnes pratiques. Ce réseau qui a su combiner les compétences des techniciens et des élus pour aménager des villes favorables à notre santé.

« Nous vivons en ce moment une crise de la santé qui est avant tout une crise sociale» comme l’a souligné Michael Marmot, Président de la commission des déterminants sociaux de la santé à l’OMS. Les échanges se sont ensuite poursuivit autour d’une table ronde sur l’environnement intérieur pour l’air. Savoir mesurer « l’invisible » pour mieux comprendre… L’enjeu de santé porte en premier lieu sur « mieux aérer ». Nos intérieurs sont hélas trop confinés…Nos politiques doivent en effet accompagner les plus fragiles et améliorer notre santé pour plus de justice sociale.

C’est justement l’un des combats que je mène depuis le début de mon mandat. Le 06 mars dernier, le bureau de l’Assemblée nationale a permis la création du groupe d’études « Air et Santé : impact sur la santé de la qualité de l’air intérieur et extérieur » que je préside. Nous nous sommes réunis ce mois-ci à l’Assemblée afin de planifier les différentes auditions.

Dans le cadre de la semaine européenne du développement durable, la prise de conscience des liens entre notre environnement au sens propre, et notre santé au sens large apparaît à tous comme une nécessité vitale. Aussi, il devient urgent de prôner le « réflexe air » !

Le 21 mai, je suis intervenue dans l’hémicycle lors des « questions orales sans débat » pour attirer l’attention du Gouvernement et en particulier de Brune Poirson, Secrétaire d’Etat de la transition écologique et solidaire sur la qualité de l’air intérieur. La pollution de l’air est responsable de 20 000 morts prématurés/an et représente un coût socio-économique de 20 Mds €/an en FranceRetrouvez mon intervention dans l’hémicycle.

Mi-mai, en commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale, j’ai interrogé Monsieur Roger Genet, Directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) sur plusieurs thématiques, notamment : le glyphosate, le règlement Reach, les perturbateurs endocriniens et la pollution de l’air.

Retrouvez mon intervention en cliquant sur le lien suivant : https://www.facebook.com/claire.pitollat.16/videos/297371597864005/

Heureuse d’avoir participé à l’événement « Mer en fête & Med’ », aux côtés de Victor Hugo Espinosa, président de l’association « Ecoforum« , fin mai, sur le navire Danielle Casanova à Marseille avec 1500 enfants, 50 ateliers pour la protection de la Méditerranée et également un atelier afin de sensibiliser le public à la qualité de l’air !

Le 28 mai, j’ai organisé une réunion du groupe de travail sur la lutte contre la pauvreté à l’Assemblée nationale, autour de Jean-Louis Sanchez, fondateur & DG de l’Observatoire nationale de l’action sociale, afin d’évoquer les problématiques liées au manque de lien social, de l’insertion et du travail social. Valorisons les solutions qui ont fait leurs preuves en tenant compte de l’hétérogénéité des territoires !

Durant tout le mois de mai, nous avons poursuivi nos auditions avec des entreprises, des experts mais également des associations à l’Assemblée nationale sur notre mission portant sur les perturbateurs endocriniens.

Omniprésents dans notre environnement quotidien (cosmétique, pollution de l’air…) les perturbateurs endocriniens sont susceptibles de favoriser des pathologies en interagissant avec notre système hormonal. Il s’agit d’un enjeu de santé publique. Merci pour ces échanges constructifs !

Le 27 mai dernier, malgré la mobilisation de plusieurs députés, l’hémicycle a rejeté de justesse mon amendement qui prévoyait d’instaurer un suivi de « la parité des orateurs s’exprimant lors de toute séance publique ».

Retrouvez mon intervention, en cliquant sur le lien suivant :

https://twitter.com/LCP/status/1133105359835451392

Quels accompagnements pour accélérer le plan rénovation des bâtiments ? Aux côtés de François de Rugy, Emmanuelle Wargon et Julien Denormandie, au ministère de la transition écologique et solidaire, le 28 mai dernier, nous travaillons sur des solutions concrètes pour rendre le logement plus performant d’un point de vue énergétique et favorable à la santé de ses occupants.

Les élections européennes passées, nos concitoyens nous ont envoyé un message fort sur la volonté d’intégrer la transition écologique au sein de nos politiques, dans nos territoires, dans notre vie quotidienne et dans notre vision de l’avenir. Les perturbateurs endocriniens, la qualité de l’air, la création  d’ilots de fraîcheurs font partie de mes combats au quotidien. Il s’agit d’enjeux de santé publique !

Aussi, vous pouvez compter sur ma détermination en 2019 pour continuer à soutenir avec le même engagement la modernisation de la France !

Retrouvez l’article du magazine Génie Climatique, suite à la création de mon groupes d’étude sur l’Air et la Santé :

Suite à la réunion du groupes d’étude, la semaine dernière, sur « Air et Santé : impact sur la santé de la qualité de l’air intérieur et extérieur » à l’Assemblée nationale.

Retrouvez l’article publié ce jour dans le magazine Génie Climatique ⤵️

http://genieclimatique.fr/Actualites/Entreprises-et-marches/Fiche/6149903/La-QAI-a-l-Assemblee-nationale?fbclid=IwAR072NMbyp9CO6Kepi4HSM17YUACHoBJVUje_bZYdeTdVb5IMOqgeX-dz5I#.XOKwAOQUmAj